Monday, 4 July 2016

Ma vie en silence









Ma vie en silence

Une histoire par Kira Karnezi



Ma vie est extraordinaire en çe que je ne peux pas parler de ça. Je n` ai pas de bouche. Je suis une fleur, une fleur maroon avec de petals longues et de la tire verte. Je suis comme toutes les fleurs de mon planète. Nous habitons à la planète NONO<3
Notre intelligence a évolue par télépathie et psychokinésie. Nous pourrions faire tout avec la force de nos pensées et nous avions l’ impression que comme ça nous serrons toujours heureux. Mais ç’ est pas le cas, parce que notre sol n’ était pas assez pour que nous fleurions tous.
J’ avais l’ idée de voyager. Plutôt de planets avaient le sol suffice pour moi ! Les fleurs autour de moi ont pensée que je suis foux. Voyager? Pourqoi? Les fleurs qutour de moi étaient de fleurs vivants et frappants, pas comme quelques autres que mourissaient doucement sur la pélouse jaune.
Je n’ai dit rien plus. Ma pensée suffit ; J’ ai jeté un coup d’oeil aux fleurs au jardin à la derrière. Elles poussaient bien, nourris à notre terre et sein. Cettes fleures riches étaient belles, inarrêtables et irresistibles.
J’ai pris la décision grande, j’ ai sauté à une bulle spatial et je me suis trouvé à une planète differente. Là, les qutres fleurs avaient de pensées differentes et voudraient qu’ elles empêchent les bulles spatials palier à leur éspace et elles voudraient qu’ elles arrêtent le supplement de l’ eau.
Mais ç’ était comme ça que ma planète est rendue au terre sec tout d’ abord ! Mais je ne pourrai pas le leur dire car mon process de pensé étit si different que j’ ai courru le danger qu’ elles me rigoleront encore une fois. Et pour encore une fois j’ ai dit rien.
J’ ai trouvé une petite plqce et j’ ai creusé suffisament avec mes fortes racines pour toucher la terre fertile. Après quelque temps j’ ai sauté à une qutre bulle spatial et je suis retourné à la planète NONO< 3 pour prendre des vacances.
Mes vieux amis étaient trop curieux pour moi. “Nous savions que tu rendrais !” “Comment ça va? Comment tu trouves la planète nouvelle?” J’ ai jeté un coup d’ oeil au fleures autour de moi. Quelle force qu’ elles avaient !
Elles relevaient leur petits feuilles d’ éteindre l’ une l’ autre. Parfois, elles se sentaient fatiguées et se détandraient. Mais quand une d’ elles tombait les autres pliaient de la relever. La beauté à la terre inhospitqble ! C’ est pas de dire qu’ il n’ y avait pas de fleurs du mal, mais quand je rencontrais les fleurs du courage je pourrais dire qu’ elles étaient les fleurs les plus originales. Leur terre est finallement rendue jaune, une jaune brilliante et claire.
J’ ai admiré la spectacle et j’ ai dit rien une fois encore. Pourquoi avais-je de dire quelque chose? Je n’ étais pas qu’ une fleur. Une fleur sans bouche. Une fleur qui jetes aux spaces spatials et voyage entre les mondes.
Et cette silence, la seule amie de mon éxistence, grandit et grandit et crée une bulle autour de moi, une bulle legère et transparent. Mais au contraire avec les autres bulles, cette-ci n’ a pas façon que je sorte. Mes petals, je peux pas les sentir ; mes feuilles sont transarents et legères.
Je ne vois plus mon visage –je suis une bulle. Je suis dedans ; je suis qu-dessus ; je me vole ; et comme cette bulle me protège je peux aller partout. Je suis isolé, je suis libre, j’ ai decouvri le prix de mon voyage.



LE FIN


No comments:

Post a Comment